Filmographie et autres oeuvres

Raoul Ruiz Cinéaste
Lignes de Wellington
La Nuit d'en face
Ballet aquatique
Mystères de Lisbonne
L’estate breve
A Closed Book
El Pasaporte amarillo
La Maison Nucingen
Litoral, cuentos del mar
Agathopedia
Le Don
La Recta provincia
Klimt
Le Domaine perdu
Dias de campo
Edipo
Chronique d'une mise en scène
Une Place parmi les vivants
Vertige de la page blanche
Ce jour-là
Miotte vu par Ruiz
Cofralandes
Combat d'amour en songe
Comédie de l'innocence
Les Ames fortes
Comédie d'innocence (version Fresnoy)
Le Temps retrouvé
Shattered Image
Le Film à venir
Généalogies d'un crime
La Comédie des ombres
Nemesis divina
The Suicide club
Turis eburnia
Wind and Water (Feng Shui)
Promenade
Notte oscura dell'Inquisitore
Trois vies et une seule mort
Fado majeur et mineur
Il Viaggio clandestino - Vite di santi e di peccatori
Capitolo 66
Miroirs de Tunis
Las Soledades
A T.V Dante
L'Œil qui ment
Visions et merveilles de la religion chrétienne
Basta la palabra
L'Exote
La Telenovella errante
The Golden Boat
Le Livre de Christophe Colomb
Il Pozzo dei pazzi
Responso : Homage to Huub Bals
Humanitas
L'Autel de l'amitié
Tous les nuages sont des horloges
Derrière le mur
Paya e tala, une visite chez Farid Belkahia
Histoires de glace
La Chouette aveugle
Le Professeur Taranne
Mémoire des apparences
Régime sans pain
Mammame
Angola ou les enfants du bannissement
L'Evéillé du pont de l'Alma
L'Île au trésor
Richard III
Les Destins de Manoel
Dans un miroir
Voyages d'une main
Lourdes
7 faux raccords
Voyage autour de ma chambre
La Ville des pirates
Lettre d'un cinéaste ou le Retour d'un amateur de bibliothèques
Point de fuite
Bérénice
La Présence réelle
Les Trois couronnes du matelot
Photographies
Querelle de jardins
Ombres chinoises
Le Petit théâtre
Classification des plantes
Le Toit de la baleine
Images de sable
Le Territoire
Pages d'un catalogue
La Ville nouvelle
Télétests
Musée Dali
Fahlstrom
Le Borgne
Petit manuel d'histoire de France
Le jeu de l'oie
Jeux
Images de debats
L'Hypothèse du tableau volé
Les Divisions de la nature
De grands événements et de gens ordinaires
La Vocation suspendue
Colloque de chiens
Sotelo
El cuerpo repartido y el mundo al reves
Dialogue d'exilés
Nueva cancion (Chilena)
El Realismo socialista considerado como una de las bellas artes
Palomita brava
Palomita blanca
Abastecimiento
Los Minuteros
Poesia popular, la teoría y la práctica
La Expropiacion
Nadie dijo nada
Ahora te vamos a llamar hermano
La Colonia penal
¿Que hacer?
Militarismo y tortura
La Catenaria
Tres tristes tigres
El Tango del viudo
Le Retour
La Maleta
Raoul Ruiz Écrivain
Raoul Ruiz Metteur en Ondes
Raoul Ruiz Metteur en scène
Raoul Ruiz Scénariste
Raoul Ruiz Producteur
Raoul Ruiz Acteur
Expositions de Raoul Ruiz
 
 

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

Le Toit de la baleine

Le Toit de la baleine de Raoul Ruiz
on-top-of-the-whaleHet Dak van de Walvis, On Top of the Whale long métrage fiction Hollande, France (1981) 1h 30min.
Réalisé par :
Raoul Ruiz
Avec :
Fernando Bordeu, Jean Badin, Willeke van Ammelrooy, Herbert Curiel, Amber De Grauw, Luis Mora, Ernie Navarro
Synopsis :
Parodie de l'impérialisme culturel, linguistique et anthropologique, le film, tourné en douze jours, inclue cinq langues différentes dont une inventée. Un anthropologue tente d'apprendre le language d'un des derniers survivants d'une tribu indienne de Patagonie. Superbement photographié en couleur par Henri Alekan, le film se construit moins sur une histoire ou un drame que sur une invention visuelle, verbale et conceptuelle.
Scénario :
Raoul Ruiz, Rolando Kay
Montage :
Valeria Sarmiento
Production :
Springtime Films bv.
Directeur de la production :
Monica Tegelaar, Kees Kasander
Image :
Henri Alekan, Theo Bierkens
Son :
Mildred Van Leeuwaarden
Musique :
Jorge Arriagada
1er assistant :
François Ede, Bob Visser
Décoration :
Jan de Winter, Guust Romijin

Un film de Raoul Ruiz


Document(s)

Le Toit de la baleine

Source : Libération 2 Septembre 1982

Par Serge Toubiana


Extrait :

On a rarement, depuis disons les films de la nouvelle vague et les Godard de l'époque Week end, eu un tel plaisir à voir un cinéaste libre, s'en donnant à coeur joie avec les images (je le répète : sublimes) et les voix, l'humour et la volonté de faire rendre au cinéma sa plus belle magie, d'ombres et de lumières.

Référence(s)

----------
Cinématographe 80 1982
Dignes


----------
Cinématographe 82 1982
Venise


----------
Libération 1982
Le Toit de la baleine
Serge Toubiana